Qui est Jason Gerber ?

 

Si tu veux contempler Dieu, regarde-toi dans les yeux.” 

Jason Gerber 

Ouais j’me cite dès la première phrase, parait que le melon c’est bon pour la santé !

Qui suis-je ? Une question très simple et à la fois complexe, selon comment on l’observe. Alors je vais aller à l’essentiel. 

J’ai décidé de débarquer dans cette vie avec un handicap, acquis dès la naissance donc.

Attends avant de sortir les mouchoirs, si je voulais aller dans le tire-larmes chiant j’écrirais un film d’auteur français.

Donc je suis né avec un handicap physique moteur, aujourd’hui je me déplace en fauteuil roulant manuel.

J’ai vécu cette situation comme une profonde injustice de la fin de mon enfance jusqu’au début de l’âge adulte. 

Je pensais que j’étais la plus grosse victime de l’univers, que soit Dieu n’existait pas, soit qu’il m’en voulait personnellement.

Et puis un jour, je suis passé de victime absolue à créateur, davantage conscient.  En acceptant l’inacceptable.

J’ai accepté que le handicap, les douleurs,  les défauts apparents, sont des cadeaux inestimables la Vie et de la Conscience que nous sommes.

Le tout, choisi pour nous élever et nous accomplir en tant qu’être sur le plan physique et spirituel.

J’ai pu me libérer d’une grande partie du fardeau du handicap et d’un certain nombre de conditionnements.

J’ai réalisé mon unicité, et celui de chaque individu. Nous avons tous une fragrance, et des préférences uniques.

Je déploie aujourd’hui mon énergie pour jouer mon rôle dans cette vie : Guider et me relier à l’essence des personnes qui m’entourent.

Cela se manifeste par un élan de transmettre et d’apporter des éclairages de manière intuitive.

On peut appeler ça des messages, des guidances, une forme de clairvoyance.

C’est une chose que je fais depuis mon enfance, sans m’en rendre compte. Puis je l’ai mis de côté. Jusqu’à ce que ça réapparaisse à l’adolescence.

Depuis quelques années maintenant, je mets cette capacité à disposition, à travers des séances individuelles, vidéos, conférences, podcasts…

Bref, plutôt que d’étaler davantage de mots :

Si vous ressentez le besoin et l’élan d’en découvrir d’avantage sur vous même, cliquez sur le bouton juste en bas.

Et Je sais aussi, que nous ne sommes jamais à un endroit par hasard.

En attendant d’avoir le plaisir de vous rencontrer, je vous souhaite le plus beau des voyages, celui dont nous ne sommes jamais parti.